Accueil » FAQ

Foire aux questions

Trouvez les réponses à toutes vos questions sur l'assurance
de prêt et les risques aggravés

L'assurance de prêt

Il s’agit d’une assurance de personne souscrite au moment de la mise en place d’un emprunt pour prendre le relais du paiement de vos échéances de prêt en cas de décès, d’invalidité ou d’arrêt de travail pour cause de maladie ou d’accident.

  • Si vous souhaitez acquérir votre résidence principale, l’organisme de prêt vous demandera systématiquement une garantie Incapacité Temporaire Totale. (sauf si vous êtes retraité).
  • Si l’acquisition concerne votre résidence secondaire ou un investissement locatif, seules les garanties Décès et Perte Totale et Irréversible d’Autonomie peuvent être demandées.

En cas de décès le bénéficiaire du contrat d’assurance ou les héritiers doivent transmettre au médecin conseil de la compagnie un extrait de l’acte de décès dans un premier temps. Ensuite le médecin reviendra vers eux pour leur communiquer la liste des pièces exhaustives qu’ils doivent retourner, notamment un formulaire à faire remplir par un médecin, le tableau d’amortissement du prêt et en cas d’accident le procès verbal de la gendarmerie ou la police.
En cas d’arrêt de travail, l’assuré doit déclarer à l’assureur dans un délai de 30 jours à compter de la franchise applicable : un formulaire de déclaration de sinistre, le tableau d’amortissement, et le procès verbal de la police ou gendarmerie en cas d’accident.

Les risques aggravés

Les assureurs raisonnent à partir du questionnaire de santé qui est à compléter lors de la demande d’assurance. Si vous déclarez prendre un traitement, avoir eu un accident ou une maladie, votre dossier devient un risque aggravé de santé car il ne sera pas traité comme un dossier standard et demandera une étude par le médecin conseil de la compagnie d’assurance.

La convention s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé doit faciliter l’accès à l’assurance emprunteur des personnes ayant un risque aggravé. Mais attention, cette convention peut refuser l’assurance, il n’y a pas obligatoirement d’issue positive.

Le droit à l’oubli permet aux personnes ayant été atteintes d’un cancer, de l’hépatite C ou du VIH, de trouver une solution d’assurance en tarifs et conditions d’acceptation normaux ou de surprime limitée. Attention, il y a des critères à respecter, avec une notion d’antériorité de la maladie.

Le cabinet Assfi

Aucun, nous ne prenons aucuns frais supplémentaires pour l’étude de votre dossier et votre accompagnement dans les démarches. Nous sommes rémunérés par nos partenaires assureurs et ce, en cas de bonne fin, c’est à dire lorsque vous aurez validé votre contrat d’assurance.

En moyenne, nous obtenons une réponse de la part des compagnies d’assurance sous 4 jours. Cependant, le délai global d’étude peut atteindre les 3 semaines en fonction du temps qu’il vous sera nécessaire pour renvoyer les pièces complémentaires demandées par le médecin conseil de la compagnie d’assurance.

Certaines compagnies d’assurance avec lesquelles nous sommes en partenariat peuvent facturer des frais de dossiers. Dans ce cas, Assfi vous en informe en amont du traitement de votre dossier.

Faites le plein de conseils pour votre projet

Un terme vous échappe ?

Vous ne savez pas comment compléter votre dossier ?

Fermer le menu