Accueil » L’assurance de prêt » Les conséquences d’une fausse déclaration

Les conséquences d’une fausse déclaration

L’assurance de prêt

Les cas:


1- Une Femme atteinte d’une leucémie et âgée de 26 ans a été acceptée pour les garanties DC PTIA ITT IPT à un taux de 0,48%

2- Une femme atteinte d’un important surpoids âgée de 23 ans, nous lui avons trouvé une solution d’assurance pour les garanties DC PTIA à un taux de 0,38%.

3- Un homme de 32 ans qui a une malformation cardiaque congénitale et qui a subi 4 opérations a été assuré en DC PTIA pour un taux de 0,40%.

Le saviez-vous?

Comment un assureur détecte une fausse déclaration?

” Lorsqu’en cours de crédit, le client sollicite l’assurance emprunteur pour couvrir ses échéances de prêt suite à un arrêt de travail, le médecin conseil de la compagnie va réclamer un certain nombre de documents, dont un questionnaire à faire compléter par son médecin traitant. Celui-ci indiquera tous les antécédents médicaux de son patient. C’est à ce moment précis que l’assureur peut détecter une fausse déclaration. Notamment, si de nouveaux éléments sont communiqués au moment de la déclaration de sinistre alors qu’ils sont antérieurs à la date d’adhésion du contrat. “

ASSFI le courtier qui vous aide :

Nous sommes un cabinet de courtage spécialisé dans l’assurance de prêt « risques aggravés » et « hors-normes ». Nous faisons des études gratuites, et nous accompagnons vos clients dans leurs démarches au quotidien tout en vous tenant informé de l’avancement du dossier.

Vous avez des questions en tête ?

Trouvez les réponses dans notre FAQ

Ces autres fiches conseils peuvent vous intéresser :

Fermer le menu