Accueil » L’assurance de prêt » Garanties incapacité et invalidité : différence et impact sur votre assurance de prêt ?

Garanties incapacité et invalidité : différence et impact sur votre assurance de prêt

L’assurance de prêt                            

Vous entamez des démarches pour l’obtention d’un crédit immobilier ? Votre banque exigera que votre contrat d’assurance emprunteur couvre les garanties décès et PTIA (Perte totale et irréversible d’autonomie). Mais d’autres garanties comme l’incapacité et l’invalidité restent indispensables bien que souvent facultatives. IPT, IPP, ITT, ITP : comment s’y retrouver ?  

Garanties incapacité ou invalidité : quelle différence ?

Chaque emprunteur peut un jour se retrouver en situation d’incapacité ou d’invalidité à la suite d’un accident ou d’une maladie. L’arrêt temporaire ou permanent de son activité professionnelle entrainant une perte de revenus, comment continuer à rembourser son prêt immobilier ? Avant de souscrire votre assurance emprunteur, portez donc une attention particulière aux garanties de votre contrat !

  • L’Invalidité Partielle (IPP) ou Totale (IPT) engage un caractère permanent de l’inaptitude à exercer une activité professionnelle.
  • Une personne en Incapacité Partielle (ITP) ou Totale (ITT) se trouve quant à elle dans l’impossibilité de travailler pendant une durée déterminée. Elle finira par retrouver ses capacités et par reprendre son activité.

En bref, retenez le caractère irréversible de l’invalidité et temporaire de l’incapacité !

Les garanties invalidité de votre assurance emprunteur

Invalidité Permanente Totale (IPT)

Si votre taux d’invalidité est supérieur à 66 %, on parlera d’Invalidité Permanente Totale. En cas d’IPT, le contrat d’assurance peut prévoir deux modes d’indemnisation : la prise en charge de vos échéances mois par mois ou le solde de l’emprunt en une seule fois. Nous vous conseillons de privilégier la deuxième solution.

Invalidité Permanente Partielle (IPP)

Si le taux d’invalidité est compris entre 33 % et 66 %, on parlera d’Invalidité Permanente Partielle ou IPP. Vous serez peut-être obligé de cesser toute activité professionnelle ou de changer de métier avec une éventuelle perte de salaire. Même si la garantie IPP n’est pas obligatoire, elle vous apporte donc une sécurité non négligeable !

Calcul du taux d’invalidité

En cas d’accident ou de maladie, votre assureur établira votre taux d’invalidité en combinant deux facteurs.

  • Le taux d’invalidité fonctionnelle

Le taux d’invalidité fonctionnelle est calculé en fonction de l’incapacité à assurer les actes de la vie quotidienne. Banques et assurances se basent sur des barèmes communs pour établir ce taux.

  • Le taux d’invalidité professionnelle

Le taux d’invalidité professionnelle se base quant à lui sur votre incapacité à exercer votre profession. Ce critère sera donc spécifique à chaque contrat.

Votre contrat d’assurance emprunteur doit être individualisé en fonction de votre situation personnelle, mais aussi professionnelle. N’hésitez donc pas à consulter différentes compagnies d’assurances et à comparer les contrats qui vous sont proposés !

Les garanties incapacité de votre assurance emprunteur

Cette garantie intervient lorsque vous n’êtes plus en mesure d’exercer votre activité professionnelle sur une période limitée dans le temps.

Incapacité temporaire totale (ITT) ou arrêt de travail

L’ITT correspond à un taux d’incapacité à poursuivre son activité professionnelle de 100 %. Votre contrat peut alors prévoir une prestation indemnitaire ou une prestation forfaitaire. Dans le premier cas, l’assurance couvre l’éventuelle perte de salaire liée à l’arrêt de travail, dans le second cas, elle prend en charge l’échéance du prêt dans la limite de la quotité prévue au contrat.

Incapacité Temporaire Partielle (ITP)

Dans le cas d’une incapacité temporaire partielle, vous ne pouvez exercer qu’une partie de votre activité professionnelle. Le taux d’incapacité est alors compris entre 1 % et 99 %. On parle aussi de mi-temps thérapeutique. Si cette garantie est prévue dans votre contrat d’assurance emprunteur, vous pourrez prétendre à une prise en charge partielle de la quotité garantie.   

L’ASSFI : nos conseils pour concrétiser votre projet immobilier

Comme vous pouvez le constater, le choix d’un contrat d’assurance emprunteur peut devenir cornélien. Vous devrez être vigilant sur le détail des garanties : l’âge de fin de garantie, les spécificités liées à votre profession, la franchise, les modalités de remboursement de votre prêt immobilier en cas d’incapacité ou d’invalidité…

Pour y voir plus clair, faites appel à des conseillers experts et indépendants ! Notre cabinet de courtage vous accompagne et vous conseille dans vos démarches. ASSFI présélectionne pour vous les meilleures offres d’assurance emprunteur en adéquation à votre situation…

Vous avez des questions en tête ?

Trouvez les réponses dans notre FAQ

Ces autres fiches conseils peuvent vous intéresser :

Fermer le menu