Accueil » Les risques santé » Assurance de prêt immobilier en cas d’épilepsie

Assurance de prêt immobilier et épilepsie

Les risques santé

Vous souhaitez acquérir un bien immobilier ? Pour y parvenir, vous devrez obligatoirement souscrire un contrat d’assurance de prêt. Si vous êtes atteint d’épilepsie, votre état de santé peut cependant entraver l’accès à cette assurance-emprunteur et donc à votre crédit immobilier. ASSFI vous en dit plus sur le questionnaire de santé et les solutions qui existent pour réaliser votre projet !

Assurance et épilepsie : les étapes

Pourquoi une assurance de prêt immobilier ?

La souscription d’un contrat d’assurance de prêt permet de mener à bien la réalisation d’un projet immobilier. En cas de maladie ou d’accident, si l’assuré se retrouve dans l’incapacité de rembourser son emprunt, le crédit immobilier reste couvert. L’épilepsie pouvant devenir invalidante et entraîner des arrêts de travail, les banques et les assureurs considèrent cette affection neurologique comme un risque aggravé de santé.

Le questionnaire de santé

Ce document obligatoire sera demandé par votre banquier ou votre assureur avant de souscrire un contrat d’assurance de prêt immobilier. Vous devrez fournir des informations précises sur votre état de santé et joindre des attestations médicales. Le médecin-conseil demandera notamment la nature de votre épilepsie (post-traumatique, neurologique ou métabolique), s’il s’agit d’une maladie généralisée ou partielle et le nombre de crises par an.

Assurance et épilepsie : garanties, surprime et délai

Une fois le questionnaire évalué, le médecin-conseil réalise un diagnostic pour définir le taux et les modalités de votre contrat d’assurance. Certains assureurs permettent à un emprunteur atteint d’épilepsie de bénéficier d’une couverture pour toutes les garanties. Vous pourrez ainsi être assuré en cas de PTIA (Perte Totale et Irréversible d’Autonomie), d’invalidité, d’incapacité de travail et de décès. Cependant, votre assureur pourra appliquer une surprime, notamment sur la garantie décès. Il faudra également compter un mois de délai pour traiter votre dossier après votre dernière crise. Si votre épilepsie vient juste d’être diagnostiquée, votre dossier de demande ne pourra être instruit qu’après un délai de 6 mois après la première crise.

Votre banque refuse de vous assurer : quelles sont les solutions ?

La délégation d'assurance

Si vous êtes atteint d’épilepsie, votre banque refusera certainement de prendre en charge votre prêt immobilier dans le cadre de son contrat groupe. Vous pourrez alors vous orienter vers une délégation d’assurance. Cette solution vous donne la possibilité de souscrire une assurance emprunteur adaptée à vos besoins. Elle vous propose les mêmes garanties que le contrat groupe de votre banque à des tarifs plus modérés.

La convention AERAS

La convention AERAS facilite l’accès à une assurance de prêt immobilier pour les personnes présentant des risques aggravés de santé comme l’épilepsie. Pour autant, vous devrez remplir deux conditions :

  • votre prêt immobilier s’élève à 320 000 euros maximum ;
  • votre contrat d’assurance prend fin avant vos 71 ans.

ASSFI vous accompagne

Vous ne trouvez pas d’assureur pour couvrir votre projet immobilier ? Notre cabinet de courtage ASSFI vous aide dans vos démarches ! Notre métier : vous informer et vous accompagner dans le montage de votre dossier. Nous démarchons ensuite plusieurs compagnies d’assurances pour vous trouver la solution la plus avantageuse !

Vous avez des questions en tête ?

Trouvez les réponses dans notre FAQ

Ces autres fiches conseils peuvent vous intéresser :

Fermer le menu