La sclérose en plaques (SEP) est considérée comme un risque aggravé par les assureurs. Elle peut occasionner une surprime, l’exclusion d’une ou de plusieurs garanties, voire un refus total d’assurance emprunteur. Assfi vous donne des solutions pour mieux assurer votre prêt immobilier.

La sclérose en plaques

La sclérose en plaques, maladie auto-immune, s’attaque au système nerveux central. La myéline, qui a pour fonction de protéger les neurones, est détruite progressivement. La SEP endommage donc les neurones du cerveau, les nerfs optiques et la moelle épinière. Cette pathologie gêne la transmission des influx nerveux et peut également occasionner une invalidité. La sclérose en plaques se développe de façon variable, qu’il s’agisse de la gravité des symptômes ou de l’évolution dans le temps. Les causes de cette maladie sont méconnues, mais les chercheurs parlent de facteurs génétiques et environnementaux.

En France, 100 000 personnes sont atteintes d’une SEP et 2500 cas sont diagnostiqués chaque année, dont une majorité de femmes.

Assurance de prêt et sclérose en plaques

Votre sclérose en plaques n’a pas généré de poussées (apparition de nouveaux symptômes), ni d’arrêt de travail depuis 2 ou 3 ans au moment de votre demande d’assurance de prêt immobilier ? Votre maladie est alors considérée comme stabilisée. Votre assureur pourra vous proposer un contrat comprenant une garantie Décès et une garantie Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) avec risque aggravé de 100 % et donc, une surprime.

Si, au contraire, vous avez subi des poussées récemment, vous serez obligé de le spécifier dans votre questionnaire de santé. La SEP étant donc considérée comme une maladie dégénérative, l’assureur vous refusera les garanties Incapacité Totale (IT) et PTIA. De plus, vous devrez supporter l’augmentation de votre prime de 100 % à 300 % pour la garantie Décès.

Dans le cas d’une invalidité, toutes les garanties du contrat d’assurance de crédit immobilier vous seront très probablement refusées.

Le questionnaire de santé

Pour souscrire une assurance de prêt immobilier en tant que futur assuré, vous devez remplir un questionnaire de santé et fournir tous documents utiles comme la copie de votre traitement, les comptes rendus de votre neurologue et vos différentes IRM. Nous vous recommandons fortement d’accompagner ce questionnaire médical d’un courrier qui précise l’historique de votre maladie (vos besoins en rééducation, la date de votre diagnostic, votre quotidien, vos difficultés, etc.), vos autres soucis de santé, votre profession, vos loisirs, etc.

Le questionnaire de santé est un document obligatoire imposé par toutes les banques et compagnies d’assurances. C’est en se basant sur ce dossier que le médecin-conseil fera un état des lieux de votre situation médicale. Ses conclusions permettront d’évaluer le risque du contrat pour la compagnie d’assurances, qui vous communiquera ensuite sa réponse.

Trouvez une solution pour votre assurance de prêt

La convention AERAS

Dans le cas d’un risque aggravé, vous pouvez faire jouer la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé). Ce dispositif conventionnel, qui est appliqué par les banques et les assurances du secteur du prêt immobilier, facilite l’accès à l’assurance emprunteur. De plus, il apporte une certaine transparencedans l’étude de votre dossier.

La délégation d’assurance

Grâce à la loi Lagarde, vous pouvez faire jouer la concurrence et choisir votre assureur de prêt immobilier auprès d’un organisme autre que la banque prêteuse. Vous devez cependant respecter une condition : le niveau de garantie de ce contrat d’assurance de prêt immobilier doit être équivalent à celui proposé par votre banque.

La loi Hamon vous permet de changer de contrat d’assurance au cours de la première année de votre prêt immobilier. La loi Bourquin, quant à elle, stipule la possibilité de changer et de résilier votre contrat d’assurance emprunteur à chaque date d’anniversaire du contrat. Dans ces deux situations, vous devez respecter l’équivalence de garantie et la durée du préavis.

Une délégation d’assurance vous permettra de faire des économies sur le tarif de votre assurance emprunteur en comparant différentes offres.
Faites appel à un courtier en assurance avec risques aggravés
Un achat immobilier est toujours un projet important dans une vie. Il nécessite le plus souvent la souscription d’un prêt immobilier et donc de l’assurance emprunteur qui l’accompagne. Avec un risque aggravé, il vous est vivement conseillé d’être accompagné par un organisme comme l’Assfi. En effet, nous réalisons toutes les démarches pour vous. Nous vous aidons à constituer votre dossier de demande d’assurance de prêt, nous interrogeons différents assureurs, puis nous vous conseillons pour choisir l’assurance emprunteur la plus adaptée et la plus avantageuse.